Accueil Monde États-Unis

Michael Signer, ancien maire de Charlottesville: «Dans quelle mesure ai-je contribué au succès de l’extrême droite?»

En poste lors des émeutes qui ont secoué la ville américaine de Virginie en 2017, l’ancien maire Michael Signer tire les leçons de cet été chaotique qui a changé la face de sa ville et d’une nation entière.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 5 min

Aurait-on jamais réussi à placer sur une carte cette ville de Virginie sans les funestes événements qu’elle a traversés en 2017 ? Les 11 et 12 août de cette année-là, la manifestation « Unite the Right », organisée à Charlottesville contre la décision de la municipalité de déboulonner une statue du général Lee dégénère. Aux manettes : militants suprémacistes, néo-nazis et membres de l’alt-right galvanisés par un an de présidence Trump.

Les images de la violence des affrontements entre nationalistes blancs et manifestants antiracistes font le tour du monde. Une séquence particulière passe en boucle sur les chaînes d’info : l’attaque à la voiture-bélier conduite par un suprémaciste blanc qui provoquera la mort de la contre-manifestante antiraciste Heather D. Heyer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, vendredi 29 octobre 2021, 9:15

    Où l'on vérifie que les extrémismes s'alimentent mutuellement. Au pays natal de la "woke", les fanatiques du suprématisme blanc et autres délires racistes prolifèrent, ... et réciproquement.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs