Accueil Société

Fedasil ouvrira bientôt quatre nouveaux centres d’accueil

Trois en Flandre et un en Wallonie.

Temps de lecture: 2 min

Fedasil ouvrira bientôt quatre nouveaux centres d’accueil. Trois se trouveront en Flandre et un en Wallonie, a indiqué jeudi Tony Six de l’ACOD (CGSP). Fedasil a confirmé en fin de journée l’ouverture de trois centres, parfois temporaires, mais ne peut pas confirmer l’ouverture du quatrième évoqué par le syndicat socialiste.

Les deux centres d’accueil temporaires ouvriront début novembre et jusque fin février sur le site militaire de Glons (Liège, 400 places) et au domaine de la Défense à Lombardsijde (175 places). « A Geel (Anvers) Fedasil envisage d’accueillir jusque fin février 2022 une centaine de demandeurs d’asile au domaine Zonnedauw, déjà utilisé quelques semaines par Fedasil fin 2015 », précise-t-on dans un communiqué.

Le syndicat socialiste évoquait un quatrième centre d’accueil, à Lommel, mais cette annonce « est par contre prématurée et ne peut pas être confirmée par Fedasil », indique-t-on.

Les centres sont pour l’instant sur-occupés (taux d’occupation de 97 %). Une pression qui s’explique, selon Fedasil, par plusieurs facteurs, comme la hausse des demandes d’asile en Belgique, le rallongement de la durée de séjour dans les centres, une perte de places suite aux inondations, la réinstallation de réfugiés syriens et l’opération de rapatriement d’Afghanistan.

A plus long terme, Fedasil entend disposer d’un réseau de places ’tampon’ de 5.400 places. Ce sont des places de réserve, non utilisées mais qui peuvent être rapidement activées en cas de besoin. Plus d’un millier de places tampon ont déjà été trouvées et directement activées, notamment à Coxyde et Auderghem, mais aussi dans des centres existant comme à Spa.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, vendredi 29 octobre 2021, 7:42

    Fermons les frontières et obligeons les pays originaires de rapatrier leurs populations cataloguées illégales à leurs frais . Accueillons uniquement les gens de pays en guerre pendant les conflits avant leur retour à la fin des événements.

  • Posté par collin liliane, jeudi 28 octobre 2021, 23:08

    Même si la formule sonne curieusement, ce qu'il faut ouvrir, ce sont des centres ... fermés. Il y a plus ou moins 150.000 illégaux en Belgique.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko