Accueil Économie Entreprises

En changeant de nom, Facebook vend sa vision du web de demain

Au sein de la famille Facebook – pardon, « Meta » –, le vecteur d’avenir n’est plus le réseau social. C’est le métaverse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Cela fait des années que Facebook n’est plus « seulement » Facebook. Entre Instagram, WhatsApp, les casques de réalité virtuelle Oculus ou encore les cadres photo intelligents Portals, l’entreprise n’a cessé de se diversifier. A la manière de Google, elle est devenue tentaculaire.

Et, toujours comme Google en 2015, Facebook a décidé de changer de nom. Pas de panique, le nom de réseau social ne changera pas de sitôt, mais il faudra parler de Meta pour désigner sa maison-mère. C’est Mark Zuckerberg qui a présenté ce changement au terme d’une conférence en ligne d’une heure et demie ce jeudi soir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Mahieu Claude, dimanche 31 octobre 2021, 9:06

    Quand tout cela tournera mal et que nos jeunes surtout seront complètement déphasés de la réalité , il ramènera encore sa tronche faussement contrite pour nos sortir son 'I m sorry " !!!

  • Posté par Fonder Daniel, vendredi 29 octobre 2021, 19:02

    Le cancer "Facebook" affiche en fin les "METAstase" qui vont continuer à ronger la société !

  • Posté par Usual Suspect, vendredi 29 octobre 2021, 13:22

    Mark Zuckerberg n'est qu'un sale type frustré et pervers visant à se venger des frustrations subies pendant son enfance et pour cela, il est prêt à zombifier le monde entier. A vous de l'accepter ou de le boycotter. La pilule bleue ou la pilule rouge ?

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 29 octobre 2021, 11:29

    Il faudrait entièrement boycotter Fesse-book et cette sangsue de Zuckerberg. Est-il acceptable que nos pouvoirs publics utilisent FB alors que ce dernier ne s'acquitte pas à l'impôt comme n'importe qui chez nous !?

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 29 octobre 2021, 12:41

    Je pense sincèrement que le volet fiscal (même s’il faut le prendre en compte) est beaucoup moins important que l’impact sociétal de ses productions indûment regroupées sous le terme de « réseaux sociaux » qui minent jour après jour les relations humaines. Le réveil sera douloureux

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs