Accueil Société

Une mère belge rapatriée de Syrie, condamnée pour terrorisme

Shirley R., qui a gagné la Syrie en 2014 et qui a été rapatriée en juillet dernier, a été condamnée à quarante mois de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède les huit mois de prison.

Temps de lecture: 2 min

Une première femme parmi les six mères rapatriées en juillet dernier avec leurs 10 enfants du camp d’Al-Roj géré par les autorités kurdes dans le Nord de la Syrie, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Bruxelles jeudi, rapporte vendredi La Libre Belgique.

Shirley R., qui a gagné la Syrie en 2014, a été condamnée à quarante mois de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède les huit mois de prison.

À côté de sa participation aux activités du groupe terroriste État islamique (EI), le tribunal a estimé jeudi qu’elle avait également tenté de faire participer son aîné aux activités de l’EI.

Elle savait quel groupe elle rejoignait

Contrairement à ce qu’elle a allégué, elle savait quel groupe elle rejoignait et ne pouvait ignorer qu’il s’agissait d’un groupe terroriste, a relevé le tribunal.

Les juges ont estimé non crédible l’ignorance de la situation sur place dont elle se prévaut. Elle a par ailleurs sollicité des proches à verser de l’argent à l’État Islamique.

Le tribunal a fixé des conditions très strictes au sursis, dont un suivi psychologique.

La belle-sœur de Shirley R., Jasmine D., partie avec elle en Syrie, a écopé de cinq ans de prison ferme par défaut, car toujours détenue dans le camp d’Al-Hol.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, vendredi 29 octobre 2021, 13:57

    Tonte publique et attachée à un rocher sur la grand place de Bruxelles ! En 1945 que faisait on des traîtres ???

  • Posté par collin liliane, vendredi 29 octobre 2021, 11:44

    C'est une honte d'avoir rapatrié cette femme. Le laxisme de la Belgique dans tous les domaines, justice, immigration, enseignement... est parfaitement scandaleux. Il est vital de réagir aux prochaines élections, afin de tenter de faire barrage à cette déglingue.

  • Posté par Restons Optimistes , vendredi 29 octobre 2021, 10:14

    Pourquoi "avec sursis". Prison à vie et peine incompressible eut été plus approprié.

  • Posté par Christian BOULET, vendredi 29 octobre 2021, 9:40

    Un suivi psychologique, pourquoi pas un programme de déradicalisation tant qu'on y est ? On n'a pas fini de se moquer du monde à propos de ces ordures islamistes.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, vendredi 29 octobre 2021, 9:26

    Donc si elle commet un acte terroriste, elle perdra son sursis ! Voilà qui nous rassure...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko