Accueil Société

Christie Morreale sur le Covid Safe Ticket en Wallonie: «Il n’y aura pas de période de tolérance» (vidéo)

La ministre wallonne de la Santé a fait le point sur l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket dès le 1er novembre en Wallonie.

Temps de lecture: 2 min

Christie Morreale (PS) était l’invitée de la matinale de Bel RTL. La ministre wallonne de la Santé a fait le point sur l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket (CST) dès le lundi 1er novembre en Wallonie.

« L'objectif, c'est de limiter le risque de contamination », a expliqué la ministre socialiste. Et Christie Morreale d’ajouter : « Ça augmente notre taux de vaccination. »

« Il n’y aura pas de période de tolérance », a précisé la ministre wallonne de la Santé.

Ce qui change au 1er novembre

Ce pass sanitaire sera d’application dans les dancings et discothèques, dans les bars, cafés et restaurants, à l’intérieur des centres sportifs, dans les salles de fitness ainsi que lors des foires commerciales et congrès comptant plus de 50 personnes en intérieur (et plus de 200 en extérieur).

Il sera aussi requis dans les salles de fêtes et de spectacles, pour les visiteurs des hôpitaux et des maisons de repos, ainsi que tout événement de masse rassemblant plus de 50 personnes en intérieur (ou plus de 200 en extérieur).

Ce laissez-passer ne sera en revanche pas d’application dans les transports publics, dans les services publics, les écoles, les magasins et centres commerciaux, sur le lieu de travail ou lors de manifestations autorisées par les autorités locales.

Ce qui est demandé

Le CST atteste soit de la vaccination complète de son porteur, de la détention soit d’un test PCR négatif de moins de 48 heures soit d’un test antigénique négatif réalisé dans les 24 heures, ou d’un certificat de rétablissement du covid datant de 180 jours au maximum.

L’instrument s’appliquera à toutes les personnes âgées de 16 ans ou plus et dès 12 ans pour celles qui veulent rendre visite à des personnes hospitalisées, ou vivant dans des maisons de repos et des établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables.

Il sera également requis dès l’âge de 12 ans pour les personnes qui assistent à des événements de masse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par curto calogero, vendredi 29 octobre 2021, 11:22

    Ils faut garder, toutes les déclarations des politiques, dans les journaux, et les interventions sur les plateaux de TV, enregistrer tout, garder les journaux, un jour il y aura une commission d'enquête sur la gestion de la pandémie, par les politiques, les virologues, ils devrons s'expliquer, les documents seront les bien venu, pour une meilleurs vérité.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 30 octobre 2021, 9:19

    Madame Collin, je n'ai jamais dit qu'il sera grassement payé. Pour lui, un kopek sera déjà une fortune. Il le vaut bien.

  • Posté par collin liliane, vendredi 29 octobre 2021, 16:50

    @Raspe Eric Peu probable :personne ne penserait à financer de pareilles interventions. La question de Calogero s'inscrit tout simplement dans la logique délirante de son conspirationnisme.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 29 octobre 2021, 16:48

    Helas pour nous vous n'aurez jamais à répondre devant un tribunal pour toutes vos allégations, pourtant à la longue nuisible, à défaut on peux toujours les sauvegarder pour le grand bêtisier de fin d'année.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 29 octobre 2021, 16:10

    Donc, curto est à la solde d'une puissance étrangère. Sa question sonne comme un aveu!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko