Accueil Société Régions Bruxelles

Forest: le marais Wiels ou le difficile équilibre entre ville et nature

Une Région qui voudrait un projet concret, un promoteur qui a jeté l’éponge faute d’accord avec les élus locaux, une pression citoyenne pour préserver à tout prix une zone naturelle née d’un chantier de construction et une commune exigeante qui sert de tampon et joue les facilitateurs. Site vert et bleu paisible à Forest, le marais Wiels est à la croisée de nombreuses tensions et enjeux. Avec un avenir qui reste incertain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Des roseaux ont poussé, entre le métal du chemin de fer et le tarmac de l’avenue. Des canards, des mouettes et autres oiseaux en tous genres se posent sur les piliers en béton sur lesquels devaient être construits des bureaux. Laissée à l’abandon, la friche est devenue marais.

À Forest et à l’abri des regards, derrière le centre d’art contemporain Wiels, il y a tout un monde. Des individus de 170 espèces, dont certaines protégées, nagent, volent, sautent dans cet endroit considéré par Bruxelles Environnement comme un « ensemble de haute à très haute valeur biologique ». Autour de ces grèbes castagneux, tritons et chauve-souris, gravitent les riverains, la commune, la Région de Bruxelles-Capitale, les acteurs culturels, économiques et immobiliers. Et avec eux, des enjeux de développement urbain, environnementaux, de logement, de vie de quartier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs