Accueil La Une Monde

Patsy Herbaut: la naissance et le deuil au bout du fil

Dès l’annonce de la levée du « travel ban », la Maisièroise a acheté des billets d’avion. Un aller-retour pour l’instant. Mais l’aller simple est pour bientôt.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans la maison familiale de Maisières, à deux pas du Shape (le quartier général du Commandement allié des opérations de l’Otan), tout rappelle l’attachement américain de Patsy. Un petit drapeau étoilé coincé entre deux meubles, l’intégrale de la série Friends sagement rangée sous la télévision, un cadre photo estampillé « Family ». Patsy Herbaut a toujours été très attachée aux Etats-Unis, un état d’esprit qui traverse toute la famille puisque sa sœur, son frère et sa fille sont installés de l’autre côté de l’Atlantique. La première est en Floride, le second, dans le Tennessee et la troisième, dans le Dakota du Nord : « En tant qu’enfants ou petits-enfants de militaires, on a développé un esprit nomade, aventureux, et chez nous, il n’y a pas de tabou envers d’autres nationalités, d’autres modes de vie. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs