Accueil Monde États-Unis

«C’est bon d’être de retour»: Joe Biden en visite au Vatican

Joe Biden, deuxième président catholique dans l’histoire des États-Unis, s’est entretenu vendredi avec le pape.

Temps de lecture: 2 min

C’est bon d’être de retour », s’est réjoui à plusieurs reprises Joe Biden, souriant, en serrant les mains des officiels qui l’ont accueilli ce vendredi au Vatican. Joe Biden, deuxième président catholique dans l’histoire des Etats-Unis, s’est entretenu en milieu de journée avec le pape, le premier d’une série de rendez-vous internationaux à la veille du sommet du G20, dans la capitale italienne.

Un tête-à-tête auquel la presse n’a pas eu accès, et qui, selon le Vatican et la Maison-Blanche, a duré plus d’une heure. Un rencontre plus longue que les précédentes entre un pape et un président américain. S’il s’agit du premier entretien depuis l’élection du très pieux président démocrate, c’est le quatrième rendez-vous entre les deux hommes.

Des préoccupations communes

Le président et le pape partagent des préoccupations communes qu’ils souhaitaient aborder : la pauvreté, la pandémie, et le changement climatique. Le pape François a d’ailleurs appelé vendredi les dirigeants mondiaux, qui se réuniront à la COP26 à Glasgow (Ecosse) ce dimanche, à apporter « d’urgence » des « réponses efficaces à la crise écologique ».

Mais ils ont aussi un sujet de profond désaccord, et non des moindres : le droit à l’avortement, sujet de crispation politique particulièrement fort aux Etats-Unis et dont Joe Biden est un ferme partisan.

Le président américain a fait cadeau au pape d’une chasuble brodée à la main datant de 1930, tandis que le souverain pontife lui a remis une peinture sur céramique, ainsi que certains de ses écrits.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Les forces spéciales américaines renvoyées en Somalie

Prenant le contre-pied d’une décision de Donald Trump ordonnant un retrait complet de ce pays ravagé par la guerre civile dans la corne de l’Afrique, Joe Biden entend cibler la direction des milices islamistes al-shebab, soupçonnées de vouloir perpétrer des attentats comparables à ceux d’al-Qaïda contre les Etats-Unis.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une