Accueil Monde Union européenne

Didier Reynders: «Si la Pologne ne paie pas ses amendes, on les déduira de ses financements européens»

Dider Reynders, commissaire européen à la Justice, note que dans son discours, le Premier ministre belge incite la Commission à utiliser la conditionnalité après l’avis de la Cour de justice, attendu en décembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Didier Reynders, commissaire à la justice, explique au Soir que si la Commission déclenche le mécanisme de conditionnalité envers la Pologne (soit proposer de suspendre les fonds européens pour un pays qui ne respecte pas l’Etat de droit), il faudra que les Etats réunissent une majorité pour valider cette décision. Et elle ne semble pas réunie avant que la Cour de justice de l’UE ne se soit prononcée sur la légalité de cette conditionnalité, en témoigne aussi la sortie très engagée d’Alexander De Croo, premier ministre belge, plus tôt cette semaine…

Après le discours d’Alexander De Croo, l’ambassadeur belge en Pologne est convoqué par le gouvernement polonais. Où en êtes-vous de votre côté ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Desmet Marc, lundi 1 novembre 2021, 14:20

    C'est une bonne idée, ceci dit on devrait également payer les politiciens d'après leur(s) résultat(s) ... beaucoup nous doivent de l'argent!

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs