Accueil

Le rendez-vous manqué de la Ville de New York

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une stèle et c’est tout. Quatre années après l’attentat de New York, la Ville a décidé de dresser une plaque commémorative en l’honneur des victimes. Les autorités américaines lui avaient promis de se tenir à ses côtés ; aujourd’hui, c’est la douche froide pour Aristide Melissas. Si New York a bien voulu élargir de quelques centimètres la plaque qu’ils avaient imaginée au départ, ils n’ont pas cru bon d’aider les victimes à se rendre sur place, en finançant le trajet.

« Si ça s’était passé comme cela, il y a 3 ans, on aurait été fous furieux. Maintenant, on est terriblement déçus mais on a décidé de ne pas se laisser emporter par la rage. Parce qu’on a envie de se concentrer sur ce qui nous fait du bien. Mais dire que c’est honorable, non. On trouve ça tout simplement honteux », estime cette victime de bientôt 51 ans. Lui et sa famille ont décidé de ne pas retourner à New York pour l’inauguration.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs