Accueil Monde

Lutte contre les minerais de conflit: les 28 sortent d’un an d’immobilisme

Les 28 ministres du Commerce ont accepté de reprendre la négociation avec le Parlement européen pour rendre plus propre et éthique l’approvisionnement en « minerais du sang »

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce n’est pas encore une victoire pour les défenseurs des droits de l’homme. Mais une petite lueur d’espoir. Le conseil des ministres européens du Commerce a mandaté ce vendredi les Pays-Bas, qui assurent la présidence semestrielle des 28, pour retourner négocier avec le Parlement européen le projet de règlement visant à lutter contre les minerais de conflit. Il s’agit de quatre minerais (tungstène, tantale, étain et or) provenant de zones de conflit, principalement l’Est du Congo : nos appareils électroniques et ménagers en sont truffés, mais ils financent souvent, en amont de la chaîne, des groupes armés et les violences dont ils se rendent coupables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs