Accueil

Bruxelles: un ring à trois vitesses

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

En janvier 2014, la Ville de Paris décidait de ramener la vitesse maximale autorisée sur le périphérique parisien de 80 à 70 km/h. Bilan un an plus tard. Baisse des nuisances sonores : (-1,2 dB la nuit, et -0,5 dB le jour, équivalente à une baisse de 25 % et 10 % du trafic. Baisse des accidents : -15,5 %. Augmentation de la vitesse moyenne : 18 % le matin aux heures de pointes (de 32,6 km à 38,4 km/h), 12 % le soir (de 30,3 à 33,9 km/h). Soit un gain de temps de parcours d’environ 15 % le matin et de 5 % le soir. Un exemple pour Bruxelles au ring constamment embouteillé ? L’organisation d’automobiliste VAB a plaidé pour une baisse de la limite de vitesse sur tous les rings belges, y compris à Anvers. Encore faut-il s’entendre sur l’endroit : trois vitesses maximales cohabitent sur le périphérique bruxellois, quasi entièrement situé en Flandre. Mais c’est le 120 qui domine largement. Un 120 très théorique, il faut le dire…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs