Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: quand le scandale Jeffrey Epstein éclabousse la royauté et la Barclays

La banque britannique Barclays a annoncé le départ immédiat de son patron Jes Staley, cité dans une enquête sur ses liens avec feu le pédophile Jeffrey Epstein. Une « affaire » qui touche aussi le prince Andrew.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La banque Barclays et la royauté sont des bastions de l’Angleterre traditionnelle. Et voici que ces deux institutions légendaires sont éclaboussées par le scandale des liens entre l’establishment et feu le pédophile Jeffrey Epstein.

Deuxième conglomérat bancaire d’outre-Manche, la Barclays reste imprégnée de l’esprit de ses fondateurs du XVIIè siècle, les quakers de l’Est de l’Angleterre. Ce mouvement religieux rigoriste est notamment basé sur le précepte d’intégrité interdisant aux adeptes toute tromperie. C’est pourquoi le PDG du groupe, Jes Staley, a été contraint lundi de démissionner en raison de ses liens avec le pédophile Jeffrey Epstein.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs