Accueil Culture Musiques

Une résidence d’artistes pour demandeurs d’asile

A Farnières, la Fondation Menuhin a proposé des ateliers de création à des primo-arrivants. Avec la conviction que la musique est un outil d’intégration.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Il doit être heureux, Yehudi Menuhin, lui dont le rêve du temps de sa fin de vie portait sur l’intégration des plus démunis, en prônant pour y arriver la pratique de la musique et le partage des connaissances artistiques. On se souvient de cette image de lui dans les années nonante : l’immense musicien du vingtième siècle poussant humblement la porte de classes d’écoles populaires de Bruxelles afin d’y parler, sourire aux lèvres et violon sous le bras, de l’importance du vivre ensemble face à des enfants essentiellement issus de l’immigration. C’était le combat que portait sa Fondation, créée à Bruxelles en 1991, et toujours bien vivace trente ans plus tard.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs