Accueil Économie Consommation

Plus que deux fournisseurs d’énergie à Bruxelles: comment en est-on arrivé là?

Aujourd’hui, seuls Engie et Lampiris approvisionnent encore les clients résidentiels bruxellois sans conditions. Un duopole qui inquiète, du régulateur Brugel à Test-Achats, en passant par les autorités politiques. Une réforme est en cours, mais il faudra être patient.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Il suffit de passer quelques minutes sur un site comparateur de fournisseurs d’énergie pour se rendre compte du problème. Quelles que soient les données remplies en amont, la page « résultats » reste désespérément courte… Le reflet d’une situation qui commence à être lourdement problématique à Bruxelles. Aujourd’hui, seuls Lampiris et Engie proposent encore de nouveaux contrats aux Bruxellois sans conditions (Brusol n’accepte que les détenteurs de panneaux solaires, Energie 2030 ses coopérateurs, Luminus propose encore une offre, mais uniquement via MediaMarkt). Où sont donc passés les autres ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Restons Optimistes , mercredi 10 novembre 2021, 15:29

    Ces nouveaux fournisseurs d'énergie ne sont que du blabla à court terme.Sachons bien que les câbles électriques sont depuis longtemps installés par...Ex ELECTRABEL autrement dit ENGIE.Ces "fournisseurs" ne contrusisent donc rien du tout et achètent des MW d'électricité à ...ENGIE pour les revendre un peu moins cher qu'ENGIE à des pigeons.Puis les "fournisseurs" se bouffent entre eux...et retour au monopole pour bientôt.Idem pour la téléphonie fixe/mobile. Un beau bordel suite à la dérégulation.

  • Posté par lambert viviane, mardi 2 novembre 2021, 15:34

    Depuis 2004, l'énergie est aux mains d'ECOLO, avec la parenthèse Fremault (prédécesseur de Maron). Tout s'explique.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mardi 2 novembre 2021, 14:11

    Résultat de la politique du gouvernement bruxellois.

  • Posté par Heymbeeck Joseph, mardi 2 novembre 2021, 13:21

    Beaucoup de Bruxellois ne paient pas à temps. Je ne vais pas cibler lesquels. Je connais beaucoup de Syndics bruxellois qui ont dû couper déjà l'électricité dans les communs et les ascenseurs aussi donc car les proprios d'apparts ne payaient pas les charges. Ici on parle des fournisseurs gaz/élec mais d'autres de ces services vont aussi ne plus fournir de services à Bruxelles. C'est AUSSI une des raisons pour laquelle suis parti de Bruxelles. Dans mon immeuble au moins 5 proprios (sur 20) étaient en procès pour défaut de paiement. Et c'est moi qui payait, de fait, l'avocat du syndic.

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 2 novembre 2021, 9:19

    La dictature pastèque ! Le juge, le marché, le consommateur, … le jugement est sans appel, la gestion bruxelloise est infernale. Reste à faire une marche arrière radicale, comme pour les ondes et bientôt les voitures car la facture est là et il n’y a plus d’argent avec l’étranglement de la vie active, le coût de ces contrôles publics ou sous-traites, … et les autres régions qui en ont marre de payer. La Flandre est peut-être acheteuse ?

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs