Accueil Société

Les détectoristes, archéologues amateurs ou pilleurs de patrimoine?

Dimanche, 162 objets ont été découverts dans des champs de Lobbes au cours d’un rallye de détection. Une législation encadre l’activité depuis deux ans mais certains détracteurs l’estiment trop laxiste.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Lobbes, et la région de Thuin dans son ensemble, une zone parsemée de secteurs qualifiés de bleus par le monde archéologique tant elle recèle de « trésors » historique dans son sol. Sur le coup de 8 heures ce dimanche, c’est la grande affluence sur un parking du complexe industriel. Généralement d’âge mûr, les automobilistes équipés pour résister au froid et à la pluie troquent les chaussures pour enfiler des bottes en caoutchouc. Du coffre, ils sortent ensuite leur arsenal : des détecteurs de métaux dernier cri, des sondes encore plus sensibles ainsi que des GPS de précision. Ils sont désormais d’attaque pour prendre part à l’un des tout premiers rallyes de détection organisé en terre wallonne. Un loisir qui déchaîne les passions chez les amateurs comme chez les détracteurs. Les premiers affirment participer à la découverte et à la sauvegarde d’un patrimoine encore inconnu. Les autres crient au pillage de ce même patrimoine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs