Accueil Société Enseignement

Les étudiants de l’ULB se désaffilient de la FEF

Le Conseil étudiant de l’Université libre de Bruxelles ne souhaite plus être représenté par la FEF. Les 40.000 étudiants ne seront pas représentés auprès des instances de Communauté française. Ils déplorent un fonctionnement interne « largement défaillant ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Coup de tonnerre dans le milieu de la représentation étudiante. Le Bureau des étudiants administrateurs (BEA) – les membres chargés de représenter les étudiants de l’Université libre de Bruxelles auprès des autorités universitaires – a voté sa désaffiliation de la Fédération des étudiants francophones (FEF). Cette dernière est l’unique organisation chargée de représenter les étudiants du supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis la dissolution de l’Union des étudiants de la Communauté française (Unécof) début 2019 faute d’affiliés en nombre suffisant. Pour cette année académique, les 40.000 étudiants de l’université bruxelloise ne seront donc pas représentés auprès des instances communautaires. Ils viennent ainsi rejoindre l’ULiège et l’UNamur dans le rang des « non-affiliés ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Restons Optimistes , mardi 2 novembre 2021, 10:17

    Que les étudiants se contentent d'étudier au lieu de passer leur temps libre(sic) à se lancer dans des associations,baptêmes(on sait où cela mène) etc...

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 2 novembre 2021, 8:13

    Bon débarras… et moins la FEF est représentative plus les organisations de jeunes pourront les représenter politiquement.

  • Posté par collin liliane, lundi 1 novembre 2021, 23:30

    Discours d'inauguration de l'ULB (20 novembre 1834). "La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être". Idéal trahi sans vergogne par l'organisation islamo-gauchiste qu'est la FEF.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 2 novembre 2021, 8:25

    @Collin. Signé : Henri Poincaré (75ème anniversaire de l'ULB,1909). Merci de rappeler cette admirable citation qui définit la libre-pensée mais qui sert malheureusement aussi parfois à une certaine instrumentalisation de la laïcité.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 1 novembre 2021, 19:38

    La FEF n'est qu'un nid de gauchistes et ne représente qu'elle même. La décision des étudiants de l'ULB est donc pleine de bon sens.

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs