Accueil Société

Philippe Henry à la COP26: «Pas question de conclure un accord intrabelge au rabais»

Le ministre wallon du climat est le président en exercice de la commission nationale climat et, à ce titre, mène les négociations pour parvenir à un accord intrabelge sur les objectifs 2030. Il attend beaucoup du gouvernement flamand.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La Belgique est prête à prendre ses responsabilités » à la COP26, a déclaré le Premier ministre belge, Alexander De Croo (VLD), au premier jour du sommet sur le climat. On attend de voir concrètement ce que cette affirmation signifie, mais en attendant, on sait que les Belges n’ont toujours pas d’accord en interne sur les objectifs climatiques pour 2030. Même si, de source fédérale, on reste optimiste et on parle de course « vers le sommet » entre les Régions et le fédéral, l’absence de mesures supplémentaires pour réduire les émissions de la Flandre fait toujours peser une incertitude sur la position de notre pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par stals jean, mardi 2 novembre 2021, 18:24

    Le bla-bla d'Henry est non seulement insupportable, mais il prend les citoyens qui s'intéressent quelque peu aux conséquences du réchauffement climatique planétaire, pour des débiles. Et ça c'est exaspérant... Alors que la "guerre" doit impérativement et mondialement être déclarée contre les gaz à effet de serre, le dogmatisme, pire que religieux, de ces écologistes de carnaval sera responsable de l'arrêt de 2 réacteurs nucléaires civils alors que dans le monde il y en a plus de 500 en fonctionnement et plus de 50 en construction. La France notre voisine est la deuxième nation derrière les USA pour son nombre (par habitants) de réacteurs nucléaires... Dans l'urgence mais c'est un fait, les déchets dit nucléaires extrêmement dangereux passent comme moindre mal par rapport au réchauffement climatique assassin...Accusés, moi y compris, injustement de Khmers verts il y a des décennies de cela, tuer les deux réacteurs sur le sol belge encore en fonctionnement c'est présentement rien moins qu'un espèce de terrorisme écologico-politique, qui devra se payer très très cher, aussi cher que les nouvelles centrales gaz émettrice de Gaz à effet de serre, qui seront d'ailleurs obsolètes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 2 novembre 2021, 14:20

    En effet monsieur Henry : avec les verts qui vont bientôt booster le CO2 en fermant le nucléaire ... notre pauvre belgique va encore recevoir la "bonnet d'âne" climatique !

  • Posté par D Marc, mardi 2 novembre 2021, 9:38

    Tant que les écolos seront à la commande il n'y aura pas de solution, simplement "des objectifs ambitieux" et du blah...blah...blah, comme aiment à le répéter Greta et Boris.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 2 novembre 2021, 8:39

    La Flandre économiquement plus puissante n’a pas envie d’un accord qui vienne plomber ses entreprises qui paieront l’énergie à un prix exorbitant.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 2 novembre 2021, 8:37

    On veut réduire les émissions et ont construit des centrales au gaz? Juste parce qu’on est idéologiquement contre le nucléaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs