Accueil L’instant techno

Un «metaverse» made in Facebook, pour quoi faire?

Meta, la maison mère du réseau social fait le pari de la réalité augmentée (AR) et de la réalité virtuelle (VR) comme plateformes numériques de demain. Mais quels arguments le « metaverse » peut-il faire valoir ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

Lors de sa conférence annuelle, Mark Zuckerberg a présenté pendant plus d’une heure les premières ébauches de son metaverse. L’avenir d’internet et des réseaux sociaux selon lui. Un monde virtuel dans lequel on peut retrouver ses amis réels et partager des contenus. Un fantasme qui n’est pas sans rappeler Ready Player One, le roman d’Ernest Cline adapté au cinéma par Steven Spielberg. Ça, c’est pour le fantasme. Dans la réalité, on en est encore loin.

1.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dr Mi, mardi 2 novembre 2021, 15:38

    Le futur va être franchement déprimant. Merci à ce debile de Zuckerberg....

  • Posté par Bartet Guy, mardi 2 novembre 2021, 13:33

    Pourquoi écrire metaverse, en anglais (construit sur le modèle de l'anglais 'universe', univers en français), au lieu de métavers, tout aussi compréhensible ? Plus tendance ? Montre mieux la prétendue culture de l'auteur ? Triste.

Aussi en L’instant techno

Jeux vidéo: bientôt des GTA et Red Dead Redemption sur mobile?

Le gargantuesque éditeur de jeux vidéo Take-Two a annoncé vouloir s’offrir Zynga, à l’origine du hit FarmVille pour la bagatelle de 11,2 milliards d’euros. L’occasion pour l’éditeur des franchises GTA et Red Dead Redemption, d’entrer dans l’univers du jeu mobile par la grande porte tout en stabilisant ses revenus.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs