Accueil Monde France

Affaire des sondages de l’Elysée: Nicolas Sarkozy quitte le tribunal après moins d’une heure

Nicolas Sarkozy a été convoqué ce mardi pour témoigner au procès de ses anciens proches dans l’affaire des sondages de l’Elysée. Refusant de répondre aux questions du tribunal, il a rapidement quitté les lieux.

Temps de lecture: 1 min

L’ancien président Nicolas Sarkozy, couvert par son immunité présidentielle dans l’affaire des sondages de l’Elysée, a opposé mardi le silence aux premières questions du tribunal correctionnel de Paris, invoquant la « séparation des pouvoirs ». « C’est un principe essentiel des démocraties qui s’appelle la séparation des pouvoirs et comme président de la République je n’ai pas à rendre compte de l’organisation de mon cabinet ou de la façon dont j’ai exercé mon mandat », a-t-il lancé.

« La séparation des pouvoirs n’est pas à géométrie variable », a aussi déclaré l’ex-chef de l’Etat dans une déclaration liminaire devant le tribunal correctionnel de Paris. Protégé par son immunité présidentielle, l’ex-chef de l’Etat n’a jamais été poursuivi ni entendu dans ce dossier.

Après presque une heure au tribunal, Nicolas Sarkozy a quitté les lieux refusant de répondre aux questions au nom de son immunité présidentielle. L’audience a été suspendue.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 2 novembre 2021, 19:36

    Il a eu raison. Tous ces juges gauchistes se croient tout permis. Vivement un organe de contrôle comme en Pologne.

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs