Accueil Culture

Icône #MeToo: «J’ai été aussi soutenue que déçue par les femmes»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis « La Grenade », vous êtes devenue une figure du féminisme. Dans votre album « Cœur », vous abordez le drame du féminicide. D’où vient la conscience de ces injustices contre les femmes ?

J’ai entendu parler du féminisme dès que j’avais l’âge de débarrasser une assiette parce que ma mère a toujours dit que les hommes doivent faire autant que les femmes. Avec les mêmes droits et devoirs. Très jeune, donc, j’ai eu cette pédagogie. Je ne pense même pas que ça puisse se passer autrement. C’est naturel pour moi. Mon père, qui vivait avec trois femmes, était le premier des féministes. C’était normal. C’est plus en discutant avec d’autres enfants que je découvre qu’il y a d’autres mécanismes qui me sont totalement étrangers. Comme la musique, le féminisme a toujours été là dans ma vie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs