Accueil Monde

Un point parmi tant d’autres sur la nouvelle route maritime de l’Arctique russe

Immense réserve d’hydrocarbures, le grand nord russe voit se multiplier les chantiers miniers et portuaires depuis que Moscou a décidé de profiter de la fonte des glaces pour créer une nouvelle voie commerciale le long de ses côtes polaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est le grand projet arctique de Vladimir Poutine. Le développement de la route maritime du nord, cette nouvelle voie le long des côtes polaires russes devenue de plus en plus navigable grâce au réchauffement climatique et à la fonte des glaces, symbolise la stratégie politico-économique du chef du Kremlin. Loin des préoccupations écologiques mais avec de claires ambitions géopolitiques, ce vaste chantier ouvre de juteuses perspectives commerciales entre Europe et Asie. Il booste aussi l’exploitation minière des régions arctiques russes. Sur les quelque 4.000 km du détroit de Béring à la mer de Kara, Pevek n’est qu’un point parmi tant d’autres. Mais la ville la plus nordique de Russie est fière de figurer entre Arkhangelsk et Magadan au centre de cette carte. Celle-ci est reproduite en géant sur le plafond du musée municipal. Allongés par terre pour mieux apprécier cette vaste perspective polaire, les enfants viennent s’y amuser à observer point par point le trajet des nouveaux navires géants de l’Arctique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs