Accueil Sports Sports moteurs

Des non et des mal-voyants rouleront sur le circuit Jules Tacheny ce vendredi 5 novembre

Faire conduire des personnes aveugles, voici une idée qui pourrait paraître insensée. Et pourtant !

Temps de lecture: 3 min

Devenir « Acteur » de son déplacement quand on est dans le noir ? Un rêve ? Non, une réalité… comme en atteste la journée organisée le 5 novembre 2021 par l’association « Les Non-Voyants et leurs Drôles de Machines » en partenariat avec l’auto-école BARA de Fontaine-L’Evêque et le circuit Jules Tacheny à Mettet.

Ce vendredi 5 novembre, 10 personnes en situation de handicap visuel, dont 2 non – voyants venus spécialement du Sud de la France, vont se glisser derrière le volant d’une voiture de l’auto-école Bara pour découvrir la piste du mythique Circuit Jules Tacheny.

Le but n’est pas, bien sûr, de passer le permis de conduire mais de vivre le temps d’une matinée le rêve de ces personnes qui est de pouvoir conduire un jour, de sentir les sensations occasionnées par la conduite et de dire tout simplement : «  Je sais ce que cela fait de conduire.  » De même, pour les personnes qui ont pu conduire lors de leur vie de voyant, c’est un magnifique retour aux sources, un rappel des sensations !

Philippe Dujardin, directeur du circuit Jules Tacheny, explique : « Quand nous avons été contactés par l’association ‘Les Non-Voyants et leurs Drôles de Machines’ la première fois en 2017 pour venir rouler sur notre circuit, nous n’avons pas hésité une seconde avant d’accéder à leur requête. C’est maintenant la 4ème année et ça reste toujours aussi impressionnant de constater l’enthousiasme et la joie avec lesquels les participant·e·s à cette journée relèvent le défi de rouler sur circuit malgré leur handicap visuel, comme passager ou même comme pilote. »

Freddy Tacheny, président du circuit Jules Tacheny renchérit : « Notre circuit est un lieu de formation et de passion que ce soit en voiture, à moto ou à vélo. Nous sommes ravis d’y accueillir tous les passionnés. Avec cette opération, nous espérons contribuer à notre niveau à un changement dans les mentalités, et à une meilleure inclusion des personnes handicapées dans notre société. »

Luc Costermans, bénévole pour l’association, fait partie de l’organisation. Il a perdu la vue en 2004 et a décidé de reprendre le volant de sa voiture mais aussi de permettre à d’autres personnes, comme lui, aveugles, de vivre cette passion qu’est l’automobile. En 2008, il a ainsi battu le record du monde de vitesse pour une personne non-voyante (308 km/h au volant d’une Lamborghini) mais surtout il a mis en place des stages de conduite ouverts aux personnes déficientes visuelles.

A PROPOS

L’association européenne « Les Non-Voyants et leurs Drôles de Machines » est basée dans le sud de la France et rayonne aussi en Belgique. Elle a pour objectif de permettre aux non et malvoyants de réaliser des expériences qui ont un rapport avec le déplacement mécanique motorisé. Ainsi, piloter un quad, un bateau ou une voiture de course, avec ou sans copilote, dans le cadre de défis est autant de signes forts en direction des autres déficients visuels, handicapés et même pour toute personne souhaitant s’inspirer de ce désir de dépassement de soi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Moteurs

Analyse Formule 1: la guerre des boss

La rivalité entre Lewis Hamilton et Max Verstappen s’exprime essentiellement sur la piste. Dans le paddock, Toto Wolff et Christian Horner, patrons respectifs de Mercedes et Red Bull, s’envoient des « amabilités » depuis des mois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir