Accueil Société

Edouard Delruelle sur le folklore étudiant (ULiège): «Les autorités académiques ne prennent pas leurs responsabilités»

Pour le philosophe et ancien directeur du Centre pour l’égalité des chances, la société fait preuve d’hypocrisie face aux baptêmes étudiants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

En Communauté française, il existe une charte commune établie par l’Ares (la fédération des établissements d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles) pour encadrer les baptêmes étudiants. Celle-ci, disponible depuis 2019, n’est toutefois pas contraignante. Les cercles et régionales sont libres d’y adhérer ou non. La majorité des établissements respectent ses préceptes, mais des accidents – interpellant bien que relativement rares – peuvent se produire. Face à ces drames, Edouard Delruelle, professeur de philosophie à l’Université de Liège, plaide pour que les autorités académiques et politiques jouent leur rôle.

Quel regard la société actuelle porte sur le baptême ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par meyer jean, samedi 6 novembre 2021, 17:02

    Monsieur à raison.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs