Accueil Arts plastiques

Un nid pour disparaître

Les artistes Chloé Schuiten et Clément Thiry s’extraient de l’agitation du monde en creusant des tanières secrètes dans la ville. Ils les exposent et se racontent à la Maison du livre, à Saint-Gilles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Immédiatement, on pense à la couverture ou à la couette, aux pinces à linge accrochées au dossier des chaises, aux coussins, à la dînette, aux doudous et à la lampe de poche pour y dormir la nuit. La cabane. Sauf qu’ici, ce n’est pas une cabane, mais un nid. Un grand nid fait de vêtements trouvés dans la rue, lavés, ouverts en deux, bras écartés, encolure béante, et assemblés à l’aide d’autres vêtements découpés en lamelles et glissés dans des trous réalisés à la perforatrice de bureau. Un habit habitable.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs