Accueil Monde Asie-Pacifique

Afghanistan: un haut responsable taliban tué dans l’attentat contre l’hôpital militaire à Kaboul

Depuis leur arrivée au pouvoir le 15 août, les talibans, qui font du retour de la sécurité dans le pays leur priorité après 20 ans de guerre, sont confrontés à une vague d’attentats sanglants menés par le groupe État islamique.

Temps de lecture: 2 min

Le chef des forces militaires talibanes à Kaboul, Hamdullah Mokhlis, figure parmi les victimes de l’attentat mené mardi par le groupe État islamique contre l’hôpital militaire de la capitale afghane, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Le commandant Mokhlis membre du réseau Haqqani, qualifié de terroriste par les États-Unis, et des forces spéciales talibanes, appelées « Badri 313 », est le plus haut responsable taliban tué depuis que les islamistes ont pris le pouvoir en Afghanistan, à la mi-août.

Des représailles

Mais depuis leur arrivée au pouvoir le 15 août, les talibans, qui font du retour de la sécurité dans le pays leur priorité après 20 ans de guerre, sont confrontés à une vague d’attentats sanglants menés par le groupe État islamique (EI).

Sa branche locale, l’EI-K, rival et principal adversaire du mouvement islamiste au pouvoir, a ciblé ces dernières semaines aussi bien les talibans que la minorité chiite afghane.

Ces derniers jours, une série de meurtres, présentés par la presse locale comme des représailles entre combattants talibans et de l’EI-K, ont été observés, en particulier dans la province du Nangarhar, située à l’est de Kaboul et connue pour être un fief de l’EI-K.

La dernière attaque dans la capitale afghane remonte au 3 octobre. Au moins cinq personnes avaient été tuées dans une explosion survenue près de la mosquée Id Gah à Kaboul, dans une attaque revendiquée par l’EI.

Ce même hôpital, le plus grand hôpital militaire du pays, avait lui était attaqué en mars 2017 par des assaillants habillés en personnel médical, une fusillade sanglante de 6 heures à l’intérieur du bâtiment également revendiquée par l’EI, qui avait fait 50 morts selon le bilan officiel, plus du double selon des sources sécuritaires.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 3 novembre 2021, 7:45

    <Réseau Haqqani> (issu des régions tribales pakistanaises - Nord Waziristan) versus <État islamique au Khorassan> (EI branche "locale") : affiche alléchante, les loups "mâles alpha" se déchirent et se dévorent entre eux... Evidemment, il vaut mieux ne pas être un afghan "de base" qui se retrouve "pris au milieu du jeu de quilles"...

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs