Accueil La Une Belgique

Les femmes sont-elles en sécurité sur le piétonnier?

Hommes et femmes n’ont pas la même approche de l’espace public. Le nouveau piétonnier bruxellois n’échappe pas à la règle. L’aspect genré devra intervenir dans les aménagements définitifs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

Il est 19 heures place de Brouckère, à la sortie de la station de métro. A ce niveau du piétonnier, la Ville de Bruxelles a installé de grandes structures en bois qui ne sont pas sans rappeler les cabanes dans les arbres dont rêvent tous les enfants, en particuliers les garçons. D’ailleurs, ce mobilier urbain n’est occupé que par des groupes composés exclusivement de la gent masculine. Tout en buvant leur canette, ils matent les femmes qui passent les bras chargés de sacs ou les mains fermement accrochées aux poignées de leur poussette. En tout cas, elles marchent, plus ou moins vite, mais elles ne sont en aucun cas statiques. Si le piétonnier était une manière pour le citoyen de se réapproprier l’espace public, cette prise en main ne se vit pas de la même manière que l’on soit homme ou femme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs