Accueil Économie Entreprises

L’action des coopérateurs d’Arco rejetée par le tribunal de l’entreprise de Bruxelles

2.172 coopérateurs d’Arco demandaient le remboursement de leur investissement.

Temps de lecture: 1 min

Le tribunal de l’entreprise de Bruxelles a rejeté mercredi l’action intentée par plus de 2.100 coopérateurs d’Arco qui demandaient le remboursement de leur investissement.

Deminor avait intenté une action en justice au nom de 2.172 des quelque 800.000 coopérateurs contre Arco, l’Etat, Belfius et Francine Swiggers, qui dirigeait alors Arco.

Les demandeurs avaient investi dans des parts coopératives d’Arco mais avaient perdu leurs deniers lors de la crise financière. Selon eux, ils avaient été induits en erreur par Arco, l’Etat belge, Belfius et Francine Swiggers.

Le tribunal a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un recours collectif et que chaque coopérateur devait dès lors fournir des preuves individuelles, ce qui n’a pas été le cas, selon lui. Les questionnaires remplis par les demandeurs n’ont pas été considérés par le tribunal comme des preuves.

Pour Mme Swiggers, ce jugement est une victoire. Les plaignants l’accusaient de fraude dans les comptes annuels. Elle reçoit un dédommagement d’un euro symbolique ordonné par le tribunal de l’entreprise.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 4 novembre 2021, 0:26

    Cette histoire des coopérateurs d'Arco devient franchement exaspérante, car quand on investit on sait très bien qu'on peut gagner de l'argent ou en perdre. Aucune raison donc d'indemniser ces investisseurs. Ni surtout de leur accorder une faveur parce qu'ils sont un groupe politique, ce serait franchement malsain. Quant à Deminor et autres rapaces qui profitent de ce genre de situation, leur rôle n'a vraiment rien de glorieux.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mercredi 3 novembre 2021, 19:32

    Pour autant que je me souvienne, Kris Peeters (CD&V) avait en son temps exigé que les coopérateurs soient remboursés pour monter dans le gouvernement Michel. Pour le financement, il a insisté pour que la première taxe sur les comptes-titres y soit consacrée. La taxe est restée mais, bien entendu, aucun coopérateur n'a été remboursé. Il n'aurait plus manqué que ça !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 4 novembre 2021, 13:52

    Il y avait aussi Koen Geens, en mesure de "tenir" la justice, alors qu'il avait été l'avocat chargé de défendre Arco.

  • Posté par D Marc, mercredi 3 novembre 2021, 18:19

    Les coopérateurs se croyaient protégés par dieu. Le mouvement ouvrier chrétien a perdu de son influence (CDH - CD&V). L'Union européenne avait déjà décidé en 2014 que l'Etat ne pouvait pas intervenir pour indemniser une partie des actionnaires de Dexia (aide d'Etat).Ceux qui se font payer (avocats) pour donner de faux espoirs aux coopérateurs pourraient-ils être poursuivis?

  • Posté par Brunet Maxime, mercredi 3 novembre 2021, 16:34

    Ouf, il manquerait plus que ça que les coopérateurs d'Arco touchent pour Dexia alors que les actionnaires de Dexia ne touchent rien !

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs