Accueil La Une Économie

La fin des turbulences dans le ciel belge est annoncée

Le gouvernement a avalisé l’accord social organisant le travail des contrôleurs aérien. Les équipes seront renforcées, et une flexibilité permettant à des contrôleurs de travailler dans plusieurs tours de contrôle sera organisée. Le nouveau ministre de la Mobilité, François Bellot, y voit un « signal fort » pour restaurer l’image des aéroports, durement écornée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

S’agit-il de la fin des turbulences dans le ciel belge  ? En obtenant ce vendredi en conseil des ministres restreint l’accord de ses collègues afin d’entériner l’accord social obtenu de haute lutte chez Belgocontrol, le nouveau ministre MR de la Mobilité et des Transports, François Bellot, se montre confiant.

«  Il était important que cet accord soit entériné pour qu’il puisse produire ses effets. Parmi ceux-ci, la garantie d’une paix sociale durable me semble évidemment le point le plus important après une période où l’activité aéroportuaire a été fortement perturbée  », estime François Bellot. «  C’est un signal fort qui est donné non seulement au sein de l’entreprise mais aussi et surtout sur le plan de l’image de la Belgique au niveau international : les aéroports vont pouvoir à nouveau fonctionner normalement.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs