Accueil Monde États-Unis

Un an après l’élection, sombre anniversaire pour Joe Biden

Depuis son élection le 3 novembre 2020, Joe Biden n’a pu empêcher la contestation d’une victoire serrée face à son adversaire Donald Trump. Outre la fronde républicaine contre son programme législatif, le président démocrate a connu de nombreux soucis en cette première année de mandat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Sombre premier automne pour Joe Biden à la Maison-Blanche : en octobre, la popularité du 46e président des Etats-Unis est tombée à 42 %, contre 53 % en avril. Le locataire du Bureau ovale célébrait alors les 100 premiers jours de son mandat, et le temps paraissait au beau fixe. « L’essentiel est que nous tenions nos promesses, arguait-il alors, optimiste. Nous devons tenir toutes les promesses que nous avons faites, car je pense que la grande majorité de la population approuve nos objectifs », et ces investissements importants prévus dans les routes, les ponts, l’internet à haut débit, la santé, l’éducation et l’accompagnement des familles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 7 novembre 2021, 0:16

    "Vos amours perverses avec le clown fou orange vous aveuglent" disait en ces pages un lecteur avisé ! Parler de "Bilan" alors que ce Président n'y est même pas depuis UN an est une mémoire courte du journaleux ! Car 1) si l'Amérique s'est enfoncé si loin dans la prolifération covid, c'est à cause de Trump; 2) l'accord avec les talibans c'est encore Trump; 3) les amours incestueux avec Poutine; "Rocketman"; et Xi Jinping ... c'est toujours lui; 4) Tous les accords antérieurs qui ont été aveuglément déchiré (COP 21; Obamacare; etc.) , ont causé énormément de retard a la nouvelle administration Biden. Etc.

  • Posté par Linard Robert, jeudi 4 novembre 2021, 16:06

    Tiens les journalistes de ce journal qui ont applaudi l'élection de Biden déchantent. Effectivement, on n'élit pas un Président par défaut en racolant toutes les voix des habituels non votants pour se débarrasser de Trump contre l'inconscient du peuple américain de souche. Trump était certes fêlé par ses facéties et imprévisible, et pour moi décevant voire calamiteux, mais s'il s'était comporté comme Reagan se serait bien passé.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 4 novembre 2021, 10:22

    @ Naeije Robert : Heureusement qu'on aura de nouveau Trump en 2024. N'est-ce pas?

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 4 novembre 2021, 10:58

    @van Obberghen. Disqualifier toute opinion critique par l'insulte (fasciste, extrême droite, Trump etc) plutôt que par l'argument est une perversion typique d'une certaine gauche bienpensante, dont vous faites apparemment partie.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 4 novembre 2021, 10:20

    Joe Biden n'est pas à la Maison Blanche depuis un an. Ça sera le cas seulement le 6 janvier.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Une tempête hivernale «majeure» frappe l’est des Etats-Unis

Des millions d’Américains se sont mis à l’abri dimanche alors qu’une «tempête hivernale majeure», selon les services météorologiques, frappait l’est des Etats-Unis avec son lot de neige et de glace, provoquant des coupures de courant concernant au moins 145.000 personnes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs