Accueil Économie Finances

Olivier Blanchard: «L’Union européenne doit abandonner ses règles budgétaires rigides»

On ne peut pas juger l’état des finances publiques sur la seule base des deux ratios définis à Maastricht : un déficit inférieur à 3 % du PIB et une dette à 60 %, explique Olivier Blanchard, professeur émérite au Massachusetts Institute of Technology et ancien économiste en chef du Fonds monétaire international.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

Les règles budgétaires européennes ont été suspendues pour permettre l’intervention massive des Etats face à la pandémie – pour amortir l’impact de la mise à l’arrêt d’une partie de l’activité économique l’an passé. Mais le pacte de stabilité sera à nouveau d’application en 2023, probablement sous une forme révisée. En apparence, il y aurait un relatif consensus : les règles budgétaires doivent être réformées et simplifiées, autant pour en corriger certains défauts que pour tenir compte de la forte hausse de l’endettement public, relativement au PIB, et faire face au défi de la transition écologique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 4 novembre 2021, 13:14

    Voila un article plus intéressant et pas certain que la plupart de nos politiciens en comprennent le contenu.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs