Accueil Société

Vers un nouveau confinement en Belgique? La réponse de Steven Van Gucht

Le virologue a été interrogé ce jeudi sur l’éventualité d’un nouveau confinement de certains secteurs en Belgique, comme l’horeca ou les salons de coiffure.

Temps de lecture: 1 min

Alors que la Belgique fait face à un rebond de la pandémie de coronavirus, Steven Van Gucht était l’invité ce jeudi soir de VTM Nieuws. Le virologue a été interrogé sur l’éventualité d’un nouveau confinement de certains secteurs en Belgique, comme l’horeca ou les salons de coiffure.

« Je ne pense pas que cela sera encore nécessaire, a-t-il assuré. Vous pouvez aborder cela d’une autre manière, par exemple en utilisant des masques et peut-être en introduisant le principe de distanciation sociale ici et là. Si nous sommes plus prudents, alors nous nous en sortirons et il ne sera pas nécessaire de procéder à des fermetures. »

Un confinement court et sévère est également une mauvaise idée, selon lui. Cela ferait fortement baisser les chiffres, mais un rebond interviendrait lorsque tout sera à nouveau ouvert. « Il vaut mieux choisir une voie calme et progressive », assure Steven Van Gucht.

À lire aussi Coronavirus: une vraie quatrième vague... pour les contaminations

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par collin liliane, vendredi 5 novembre 2021, 0:21

    Malgré la demande du Fédéral, l'UZ Gent ne réservera plus de lits en soins intensifs pour les patients atteints du Covid-19. L'un des facteurs ayant influencé cette décision est le fait que ce sont désormais principalement des patients non vaccinés qui se retrouvent dans les unités de soins intensifs ce qui rend la situation mentalement difficile pour le personnel surmené. "Ils sont en surrégime depuis des mois pour essayer de rattraper les soins réguliers. Ils doivent maintenant faire face à une charge supplémentaire due aux nouveaux patients du Covid, alors que dans la plupart des cas, cela aurait pu être évité par une simple piqûre", conclut le médecin-chef. Quand se décidera-t-on enfin à faire payer aux froussards, aux inconscients et aux égoïstes pour les frais hospitaliers qu'ils occasionnent?

  • Posté par D. Frederic, jeudi 4 novembre 2021, 23:56

    Par contre, les students qui se torchent la gueule entassés à 300 là, rien à redire. Pas de couilles le Gucht?

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 4 novembre 2021, 23:31

    Pourquoi ne pas titrer : vers la vaccination obligatoire ? Pourquoi les vaccinés doivent encore payer pour la prétendue "liberté" des non-vaccinés ? L'attitude de ces enfants gâtés devient insupportable ! Chaque jour, j'apprends 16 à 18 décès de non-vaccinés. Tant pis pour leurs gosses puisqu'eux même n'y songent pas ! Avec le temps, nous en viendrons à bout. C'est en effet du darwinisme mais absolument pas celui auquel ils ont rêvé.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 4 novembre 2021, 23:13

    Une amie Milanaise vient de m'écrire: "Ici les choses se passent très bien. Nous avons chez nous un ami anglais et il est stupéfait car il n'y a pas une seule personne sans masque, même si ce n'est plus obligatoire à l'extérieur. Près de 90 % de la population est désormais vaccinée, et même s'il y a ici aussi des aliénés non vaccinés, les choses se passent bien et tout le monde les regarde comme on regarde les fous."

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 5 novembre 2021, 9:55

    <des aliénés non vaccinés> : le terme, très parlant, semble tout particulièrement "seyant". Merci à nouveau, M. Smyers.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko