Accueil Culture Livres

Pierre Kroll: «Les Belges ne peuvent jamais gagner à la fin»

Pierre Kroll publie 250 « Piqûres de rappel » pour se vacciner contre le virus de l’actualité et un livre d’adieux rieurs à Angela Merkel. Le cartooniste ose tout pour tester notre résistance à la morosité.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 6 min

Il était une fois un militaire mort d’avoir croqué dans la pomme de l’extrémisme, déguisé en Blanche-Neige dans la forêt des sept nains… Piqûres de rappel , le nouvel album de Pierre Kroll se lit comme un conte moderne. En Belgique, tout peut prêter à l’ironie, même le terrorisme de Jürgen Conings. Le dessin immunise contre toutes les formes de radicalisme et de catastrophes. Le coup de crayon de Kroll est un patrimoine essentiel. Il fait croustiller la réflexion. Il enchante la liberté d’expression. C’est le meilleur vaccin contre la connerie. De Puurs à la planète Mars, il rouvre les bowlings, les discothèques et les esprits. C’est un stade national à lui tout seul. Alors on est allé lui demander s’il faut vraiment croire tout ce qu’il dit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs