Accueil Léna

Etats-Unis: quand les citoyens prennent les armes, «parce que c’est mon droit»

Tueries de masse, pillages, prise d’assaut du Capitole : les citoyens américains ne croient plus que l’État soit en mesure de les protéger. 46 % des Américains pensent que leur pays est au bord de la guerre civile. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir apprendre à se défendre… Contre leurs propres compatriotes.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 22 min

Dans le désert du Nouveau-Mexique, sur une colline peuplée de cactus et de serpents à sonnette, un vétéran que tous appellent sergent hurle « Tirez ». 13 hommes et une femme chargent alors des fusils AR-15 et passent à l’attaque. Par ce matin clair de septembre, alors que le soleil vient de se lever, tous ne sont pas à l’aise à l’idée d’apprendre à tuer aujourd’hui.

Après quelques mètres parcourus, Eric Hassen, 50 ans, agent immobilier venu d’Orlando, aperçoit la première cible : une poupée en mousse, à moitié dissimulée derrière des rochers nus. Eric Hassen vise au-dessus du canon de son arme et tire trois coups, deux dans la poitrine, un dans la tête, comme l’a expliqué le sergent. Bang. Bang. Bang. S’en suit le silence pendant un moment. « À mon avis, ce bâtard est mort », commente Hassen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs