Accueil Sports Football Football belge Standard

Un Standard diminué se rendra à Bruges dimanche: «C’est l’occasion de se rassembler»

Le Standard ne disposera pas de toutes ses cartouches offensives dimanche à Bruges.

Temps de lecture: 3 min

À la suspension de Joao Klauss s’est en effet ajouté le forfait d’Abdoul Fessal Tapsoba. « Il a pris, il y a quelque temps, déjà un coup sur le quadriceps et a ressenti mardi une gêne musculaire », apprend Luka Elsner. « L’échographie a confirmé qu’il y avait quelques fibres lésées… » Résultat : l’attaquant burkinabé, qui ne repartira pas en sélection, fera l’impasse sur la première semaine de trêve internationale avant de reprendre l’entraînement, comme ce devrait être le cas de Selim Amallah dont la déchirure au long adducteur gauche évolue positivement. « C’est dommage parce que son profil correspondait à ce dont une équipe peut avoir besoin lorsqu’elle se rend à Bruges. La vitesse et la profondeur de Tapsoba auraient été des atouts ».

Dans le sens inverse, Merveille Bokadi et Kostas Laifis feront partie de la sélection liégeoise. Avec une grande chance pour l’international congolais de fêter une première titularisation cette saison. « Bokadi a prouvé face à Courtrai, sur un temps de jeu court, qu’il avait vraiment un impact », explique Elsner. « Mais son état physique est-il suffisant pour le faire jouer 50 ou 60 minutes dans un rythme défensif assez soutenu ? Ce n’est pas une évaluation facile à faire… » En l’absence de Klauss, Jackson Muleka devrait recevoir la préséance en front de bandière d’une équipe qui devra essentiellement miser sur le contre. « Il a montré beaucoup de bonnes choses cette semaine à l’entraînement. Il sait décrocher et remiser, garder le ballon sous la pression et possède une excellente course au premier poteau. Il n’a pas une vitesse extraordinaire mais une qualité de déplacement qui peut être une arme intéressante ».

« À double tranchant »

En attendant, le Standard veut y croire. « Les matches face aux grandes équipes peuvent souder, donner vie, permettre à chacun de donner le meilleur de lui-même. C’est peut-être l’occasion de nous rassembler autour de cette rencontre… » Même s’ils seront peu à parier dimanche sur l’équipe liégeoise, en manque de points et de jeu. « Que tout le monde voit le Standard battu est une position à double tranchant », dit encore Luka Elsner. « Soit tu y crois et ça rentre dans ton cerveau et tu perds le match avant de l’avoir joué, soit tu te tais, tu travailles et tu as confiance en ce qui tu fais. On est plutôt sur la deuxième option. » Parce que le T1 du Standard a vu à l’entraînement des signaux positifs. « C’est la première semaine où j’ai une réponse quant à la capacité des joueurs à être agressifs collectivement, à avoir un pressing où tout le monde est intégré et pas isolé. Avec un plan de jeu cohérent, des joueurs qui le respectent et un dépassement de chacun pour le bien collectif, on peut livrer une belle prestation… »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir