Accueil Société

Inondations: montré du doigt, le barrage d’Eupen garde la tête hors de l’eau

On ne peut pas désigner le barrage d’Eupen comme principal responsable des inondations. Plusieurs constats s’imposent afin de tenter d’objectiver son rôle exact.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Faites entrer l’accusé ! Dès le jeudi 15 juillet, les sinistrés de la vallée de la Vesdre ont pointé du doigt le barrage d’Eupen : des lâchers d’eau au milieu de la nuit auraient aggravé la situation en aval provoquant des vagues destructrices aux alentours de 2 ou 3 heures du matin. De nombreux témoignages vont dans ce sens.

Devant la commission d’enquête, Philippe Godin lui-même, le bourgmestre de Pepinster, a ajouté le sien : « Je me trouvais à Verviers au QG de la police. Sur un écran, j’ai clairement vu une image montrant une montée des eaux de 80 centimètres en une minute, comme une vague. Un quart d’heure plus tard, elle se trouvait à Pepinster. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fonder Daniel, vendredi 5 novembre 2021, 21:06

    On aurait sans doute pu délester plus en outrepassant les règles établies en fonction de la constitution des réserves hydriques. Une meilleure prévision des chutes de pluie et surtout une meilleure gestion des d’alertes avec communication ad- hoc pouvait aboutir à cette initiative de la part des responsables. Il y a sans nul doute une responsabilité politique, mais qui n’aurait pas évité la catastrophe.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs