Accueil Société

Inondations: les débits réels ou estimés des rivières sont effrayants

Les pluies qui se sont abattues sur la Wallonie au cours de la semaine du 14 juillet dernier étaient exceptionnelles voire inédites.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, les populations l’ont vite compris et les pluviomètres de l’Institut royal météorologique ont confirmé le sentiment général : à de nombreux endroits, la période de retour de telles précipitations (soit la probabilité de revivre un tel phénomène) est supérieure à 200 ans.

Le record absolu a été battu à la station IRM de Jalhay, sur le plateau des Hautes Fagnes qui domine la vallée de la Vesdre : 291,7 mm d’eau sont tombés en 72 heures et même 275,4 mm au cours des 48 heures fatidiques, les 14 et 15 juillet. A la station toute proche de Spa Aérodrome, par exemple où il est tombé 229,9 mm en trois jours. En règle générale, 90 % des pluies sont tombées en deux jours à peine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Baeyens Remi, jeudi 18 novembre 2021, 12:33

    Rares à très rares et donc pas impossibles. Tous les 200 ans en moyenne. Alors ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs