Accueil Monde Asie-Pacifique

Un homme handicapé mental condamné à la pendaison à Singapour: «Il ne comprend pas ce qui lui arrive»

Plusieurs associations se mobilisent pour défendre l’homme présentant un handicap mental.

Temps de lecture: 1 min

A Singapour, plusieurs ONG se mobilisent pour défendre un homme présentant un handicap mental. Il doit être pendu mercredi prochain après avoir été arrêté avec 43 grammes d’héroïne, l’équivalent de trois cuillères à soupe. Ce dernier a fait appel de sa condamnation, mais celui-ci n’a pas été retenu. En dernier recours, il avait également sollicité la clémence du président, mais cela n’avait pas fonctionné.

Selon les ONG sur place, la condamnation de Nagaenthran K. Dharmalingam viole la Constitution. Il présente, en effet, un QI de 69 et est considéré comme déficient mental. Selon son avocat, le condamné pourrait avoir « un âge mental inférieur à 18 ans ». « Par conséquent, nous soutenons que l’exécution est irrationnelle et constitue un acte capricieux de l’État  », a-t-il écrit sur Facebook.

L’ONG Amnesty a quant à elle exprimé des inquiétudes au sujet de «  multiples violations des droits humains internationaux  ». «  Pendre quelqu’un condamné seulement pour avoir transporté de la drogue, alors que des témoignages glaçants indiquent qu’il ne comprend pas vraiment ce qu’il lui arrive, est ignoble  », a déclaré Rachel Chhoa-Howard d’Amnesty International.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs