Accueil Société

Sans-abrisme: de plus en plus de familles dorment dans les rues de Bruxelles

À l’entame de l’hiver, les places d’accueil de nuit pour les familles sont saturées à Bruxelles. Victimes collatérales de la crise sanitaire, 80 personnes en famille, dont 37 enfants, des bébés parfois, ont été comptabilisées dans les rues la semaine dernière. Avec la violence et les dangers que renferme la vie en rue. Il manque une centaine de places, plaide le Samu social.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Un petit arche de Noé en plastique sur lequel tangue un lion. Un sac à dos ourson aux oreilles pailletées. Et de sous les draps, du sein de sa maman, sort un petit visage entouré de cheveux bouclés noirs. Cette petite fille a un an. Et au dehors de ce cocon aménagé par ses parents, il y a la lumière blanche de la banque contre laquelle est adossé le matelas nu de son lit, la pluie froide, la nuit noire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, dimanche 7 novembre 2021, 15:42

    Combien de Belges, combien d'Illégaux? Combien de citoyens européens, combien de non-européens? Combien de parents, combien d'enfants? Combien de mineurs étrangers non accompagnés ? Combien d'hommes et combien de femmes? Répondre à ces questions permettrait de trouver des solutions adéquates Je soutiens Monsieur le Secrétaire d'état.

  • Posté par lambert viviane, dimanche 7 novembre 2021, 15:42

    Combien de Belges, combien d'Illégaux? Combien de citoyens européens, combien de non-européens? Combien de parents, combien d'enfants? Combien de mineurs étrangers non accompagnés ? Combien d'hommes et combien de femmes? Répondre à ces questions permettrait de trouver des solutions adéquates Je soutiens Monsieur le Secrétaire d'état.

  • Posté par Vigneron Anne, samedi 6 novembre 2021, 22:07

    Voilà ce que "l'élite pourrie" met en place, plus de précarité, disparition de la classe moyenne qui fait tourner l'économie, manipulation par la pensée totalitaire et enfin le totalitarisme qui va nus réduire encore plus en esclavage. Comme dit Klaus Schwab dans son livre The Great Reset en parlant de nous, ILS N'ONT BESOIN DE RIEN. Alors, laissons les crever dans la rue, c'est immonde. Ses sbires, nos bons gouvernants, pensent la même chose. REVEILLONS-NOUS AVANT QU'IL SOIT TROP TARS

  • Posté par R. Laurent, lundi 8 novembre 2021, 19:27

    LOL

  • Posté par O'Lokoom Cook, samedi 6 novembre 2021, 11:20

    Combien des 6 milliards € du plan de relance européen iront dans la bouche de ces enfants ou pour abriter ces familles ? Ah non pour ecolo ps, priorité aux pistes cyclables, blocs de béton pour fermer des rues, peinture blanche au sol, suppression de place de parking, financement de vélo cargo,…

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs