Accueil Culture

Jean-Luc Lahaye mis en examen pour viols

Jean-Luc Lahaye, la star des années 80, déjà condamné à deux reprises dans des affaires de corruption de mineures, est mis en examen pour viols par la justice française.

Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Jean-Luc Lahaye chantait la tendresse et l’amour. Au début des années 1980, il triomphe au top 50 et sur scène à l’Olympia. Ses tubes, Femme que j’aime, Papa chanteur, se vendent à plus d’un million d’exemplaires. Il joue à guichets fermés au Palais des sports de Paris et TF1 lui sert sur un plateau une émission à son nom, « Lahaye d’honneur », dont il interprète lui-même le générique : « Débarquez-moi ».

C’est ce que la justice française vient de faire. Vendredi soir, la star déchue a été mise en examen pour viol, agression sexuelle et corruption sur mineures. Après son interpellation mercredi, il a été mis en garde à vue, pendant 48 heures, avant que le juge d’instruction ne décide de le placer en détention provisoire. Le chanteur de 68 ans est soupçonné de viols et de corruption sur 2 mineures âgées de 16 à 17 ans.

Les plaignantes, Romane et Emmanuelle, ont fait état de faits commis entre 2013 et 2018. Elles accusent Jean-Luc Lahaye d’avoir abusé d’elles pendant plusieurs années à Paris, à Melun et dans la Sarthe.

Pas la première fois

S’il reste présumé innocent, ce n’est pas la première fois que l’artiste doit répondre de « propositions sexuelles » à l’encontre de mineures. En 2007, alors qu’il venait de sortir un album de reprises et de partir en tournée, il avait été condamné à 10.000 euros d’amende pour une première affaire de corruption touchant une mineure de 15 ans. Mais cela n’empêchera pas sa participation au film Stars 80  de Frédéric Forestier et Thomas Langmann.

Le 18 mai 2015, il subit une autre condamnation à une peine d’un an de prison avec sursis. Il s’agissait déjà, dans ce second dossier, d’une affaire impliquant la jeune Romane. Agée de 14 ans au moment des faits, elle avait été contrainte à s’adonner à des jeux sexuels par webcam interposée. Aujourd’hui, la justice a décidé de réévaluer les faits dont elle a été victime.

Concrètement, il s’agit de déterminer la nature de sa relation avec Jean-Luc Lahaye. Romane a déposé plainte pour viol en 2018 et c’est principalement ce qui a entraîné la mise en examen du chanteur vendredi. Emmanuelle aurait également été victime de viols répétés entre le 18 mai 2016 et le 14 janvier 2018.

Entre-temps, l’apparition de Jean-Luc Lahaye dans Stars 80, la suite a fait polémique. En octobre 2017, l’association La Voix de l’Enfant s’est scandalisée de ses propos déplacés dans la bande-annonce du film, où il lançait à propos de ses copines : « Elles vont venir ! Mais à cette heure-ci elles sont au lycée… ». Pour faire taire la polémique, l’attachée de presse du film devra promettre que la scène serait coupée au montage.

Selon BFMTV, 3 autres personnes ont été entendues dans le cadre de la nouvelle enquête en cours. Parmi celles-ci figurerait la propre fille du chanteur, Margaux. La justice lui reprocherait une tentative de subornation de témoins. Elle aurait tenté d’intimider Romane et Emmanuelle dans le but de les dissuader de porter plainte contre son père. Les mères des 2 victimes présumées sont également dans le collimateur des policiers. Elles sont soupçonnées d’avoir consenti aux relations entre les filles et le chanteur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert A., samedi 6 novembre 2021, 0:15

    Il est plus que temps qu'il paye pour ses délits. Marre de ces soi-disantes "idoles" qui se croient tout permis.

Sur le même sujet

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs