Accueil Planète Climat

Zuhal Demir demande à l’Europe d’abaisser l’objectif de CO2 de la Belgique

Pour la ministre flamande, il faut rechercher un meilleur équilibre entre l’Europe occidentale et orientale.

Temps de lecture: 2 min

La ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA), souhaite que l’Europe revoie les objectifs de réduction de CO2 pour la Belgique, écrit samedi Het Belang van Limburg. La Belgique doit réduire de 47 % ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 mais pour Mme Demir, il faut rechercher un meilleur équilibre entre l’Europe occidentale et orientale.

La Commission européenne a présenté en juillet son plan baptisé « Fit for 55 » pour réduire les émissions de CO2 de l’UE de 55 % d’ici 2030. Des objectifs ont été fixés par pays : – 47 % pour la Belgique par exemple, – 10 % pour la Bulgarie et – 12,7 % pour la Roumanie.

« Meilleur équilibre »

« Nous devons encore négocier sur ces 47 %. Nous demandons depuis la Flandre un meilleur équilibre au sein de l’Europe. Il n’est pas possible que des pays d’Europe orientale comme la Bulgarie et la Roumanie doivent faire jusqu’à 40 points de pourcentage moins d’efforts que l’Europe occidentale. Cette différence ne m’a pas été expliquée », déclare la ministre flamande.

Cette position de Mme Demir se retrouve également dans une note du gouvernement flamand. Celle-ci affirme soutenir la transition vers une Europe neutre climatiquement mais déclare que la Flandre « ne souscrit pas aveuglément aux propositions de la Commission européenne inscrites dans le Fit for 55 ». Le parquet de mesures ne doit ainsi « pas mener à une augmentation de la pression fiscale ou de la facture énergétique en Flandre » et doit « garantir la compétitivité de nos entreprises flamandes ainsi que le pouvoir d’achat des ménages flamands ».

En ce qui concerne les objectifs de réduction des émissions de CO2, la Flandre demande que la norme européenne de – 55 % « soit mieux répartie entre les États membres et que l’objectif belge de 47 % soit abaissé ».

La différence entre les objectifs fixés par États membres est, selon la Flandre, trop importante. « Tous les États européens doivent contribuer suffisamment à la réalisation des objectifs climatiques européens stricts. Il est important de réduire la différence entre l’objectif national de réduction des émissions le plus haut et le plus bas », est-il encore écrit dans la note.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 7 novembre 2021, 15:17

    "Alors que le dernier rapport du Giec dresse un tableau très inquiétant du climat dans les prochaines décennies, alors que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) appelle à abandonner toutes affaires cessantes les énergies fossiles, voilà que la Belgique prend un chemin inverse. Elle investit dans les centrales à gaz pour remplacer le nucléaire, dont elle a décidé la fin. Pourtant, aujourd’hui encore, le royaume figure grâce à l’atome parmi les bons élèves européens en matière d’émissions de CO2. Mais il pourrait être, selon le think tank britannique Ember, à l’avant-dernière place en 2030, juste derrière la Pologne, un pays gavé au charbon. Ember estime qu’à cet horizon près de 60 % de l’électricité produite en Belgique le serait à partir d’énergies fossiles, contre… 37 % en 2020. « La Belgique est le pays du surréalisme et de Magritte ! » ironise Serge Dauby, directeur général du Forum nucléaire belge." LE POINT

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 7 novembre 2021, 21:26

    La Belgique est le pays des lobbys et de l’irresponsabilité. Qu’on arrête d’associer ce foutoir à un mouvement artistique respectable.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 7 novembre 2021, 21:25

    La Belgique est le pays des lobbys et de l’irresponsabilité. Qu’on arrête d’associer ce foutoir à un mouvement artistique respectable.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, dimanche 7 novembre 2021, 10:52

    C'est la différence entre une politique réaliste et une politique utopiste prônée par les Ecologistes

  • Posté par Drumberg Benoit, samedi 6 novembre 2021, 18:24

    On va de nouveau contraindre les citoyens à des sacrifices pour soi disant sauver le climat ... En réalité, ces réductions de co2 doivent permettre au monde industriel et de la finance de continuer à piller la planète et à polluer plus !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une