Accueil Monde Europe

«C’est notre avenir», «justice climatique»: mobilisation mondiale pour le climat

Des dizaines de milliers de manifestants, à Glasgow et dans le monde, ont exigé des mesures immédiates pour lutter contre le réchauffement climatique, alors que les négociations entre pays participants à la COP26, prévue pour durer jusqu’au 12 novembre, se poursuivent.

Temps de lecture: 4 min

Des dizaines de milliers de manifestants pour le climat ont bravé samedi pluie diluvienne et rafales de vent à Glasgow, épicentre d’une mobilisation mondiale pour exiger des dirigeants des actions face au dérèglement climatique qui menace l’humanité.

«C’est notre avenir et c’est mon avenir et celui de mes enfants», dit Jenny, apprentie de 22 ans dans l’administration en Norvège, venue à Glasgow, jugeant «important» que les militants des pays riches «se battent pour» ceux des pays pauvres, dont certains «n’ont pas les moyens de séjourner aussi longtemps» en Ecosse.

Le cortège s’est ébranlé en début d’après-midi non loin du centre de congrès, placé sous haute sécurité, où se tient depuis une semaine la grande conférence COP26 de l’ONU sur le climat, considérée comme capitale pour l’avenir de l’humanité.

Présent au centre de conférence, l’acteur britannique Idris Elba, a exprimé sa «solidarité» avec les manifestants à l’extérieur. «Le changement climatique est bien là et bien réel et nous finirons par en payer le prix», a-t-il asséné, ajoutant: «Nous sommes une espèce récente et avons néanmoins réussi à détruire de manière irréversible une partie de notre planète».

Il s’agit d’exiger la «justice climatique» et des mesures immédiates pour les populations, surtout dans les pays les plus pauvres du Sud, déjà affectées par le réchauffement de la Terre provoqué par les émissions de gaz à effet de serre de l’activité humaine.

BRITAIN CLIMATE CHANGE CONFERENCE COP26

«Mars, ça craint »

A Sydney et à Melbourne, des manifestants déguisés en tas de charbon ou en Scott Morrison, le Premier ministre australien grand défenseur de l’industrie minière, ont dénoncé la COP26 comme étant «une comédie» et leur chef de gouvernement comme «une honte absolue».

En Corée du Sud, quelque 500 personnes ont défilé à travers les rues de la capitale Séoul.

Au moins un millier de personnes se sont rassemblées à Londres devant la Banque d’Angleterre avec des pancartes aux brèves formules choc: «Sois un bon ancêtre», «changement systémique, pas climatique», «il n’y a pas de planète B», «ne choisissez pas l’extinction», «Mars ça craint, sauvons la Terre».

A Paris, plusieurs centaines de personnes ont défilé, accrochant devant la mairie de la capitale française une banderole «Inactifs à la COP26, mourant.e.s en 2050».

La militante pour la justice climatique ougandaise Vanessa Nakate a résumé l’injustice climatique en rappelant que l’Afrique était responsable de 3% des émissions de gaz à effet de serre mais qu’en Ouganda et dans les pays voisins, le réchauffement provoque déjà sécheresses, inondations catastrophiques et glissements de terrain meurtriers.

Sommet jusqu’au 12 novembre

Les enjeux de la COP26 sont nombreux dans un contexte de pandémie mondiale qui a fragilisé les pays pauvres déjà vulnérables aux impacts du dérèglement climatique.

Quelque 200 délégations se penchent notamment sur la manière de limiter, comme le prévoit l’accord de Paris de 2015, le réchauffement de la planète bien en deçà de +2°C, et si possible à +1,5°C. Chaque dixième de degré supplémentaire de réchauffement compte et entraîne son lot de conséquences, canicules, incendies ou inondations. Or, d’après les dernières estimations de l’ONU, qui doivent être actualisées avec les dernières promesses, le monde se dirige actuellement vers un réchauffement «catastrophique» de +2,7°C.

Ces derniers jours, de nouveaux engagements ont été annoncés par l’Inde, le Brésil ou encore l’Argentine, ce qui pourrait faire évoluer ces prévisions. Les négociations de la COP26, prévue pour durer jusqu’au 12 novembre, se poursuivront samedi avant un jour de relâche dimanche.

> Les slogans de la manifestation

BRITAIN-UN-CLIMATE-COP26-PROTEST

BRITAIN-UN-CLIMATE-COP26 (2)

63560805

63560718

63560748

BRITAIN CLIMATE CHANGE CONFERENCE COP26 (4)
63561930
63561767
63561358
63560810
63560751

BRITAIN-UN-CLIMATE-COP26

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 7 novembre 2021, 13:57

    La mal-information, voire la désinformation quant au vrai coût d’un système électrique basé sur les renouvelables est précisément un des problèmes. « Pendant des années, on a menti aux gens en leur promettant que les renouvelables permettaient de lutter contre le réchauffement climatique, que cela créait de l’emploi, que leur coût était compétitif par rapport au nucléaire… Tout est faux. Ces chiffres, donnés par la filière, ont été gobés par des journalistes et des politiques trop heureux de passer à peu de frais pour modernes et écolos. » Pareil pour tout le reste, depuis les ours blancs, en passant par le caractère anthropique et le soi-disant rôle déterminant du CO2.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 6 novembre 2021, 20:12

    Le covid ne circule pas lors de ces processions?

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 6 novembre 2021, 19:06

    C’est désolant ! Non ceux qui manifestent pour leurs idées, mais le battage médiatique démesuré de ce problème intello-matérialiste plein de manipulateur et de gamines manipulatrices. On oublie toute la misère du monde, parfois si proche de nous, souvent laissant tant de morts par la faim ou la violence. Le scandaleux service d’information de la RTBF nous noie d’écologie sous toutes ses formes jusqu’á ressortir de vieux reportages sur Three miles island avec la complicité d’Etopia … pauvre Bertrand, tomber si bas …

  • Posté par D Marc, samedi 6 novembre 2021, 18:52

    Mobilisation mondiale? 500 personnes en Corée, un millier à Londres, plusieurs centaines à Paris ... A Bruxelles les manifestants ne veulent pas des centrales à gas financées par Tinne Van Der Straeten. Pourquoi ne vont-ils pas manifester chez les écolos?

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, samedi 6 novembre 2021, 18:48

    Chine: 11,5 millions de T de charbon PAR JOUR. Bon voyage à Pekin.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs