Accueil Monde Proche-Orient

Irak: le Premier ministre victime d’une tentative d’assassinat

La tentative d’assassinat contre le Premier ministre irakien dimanche à Bagdad a été menée par « trois drones, dont deux ont été abattus » par la garde rapprochée de Moustafa al-Kazimi.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi « n’a pas été blessé » lors d’une « tentative d’assassinat ratée » commise dans la nuit de samedi à dimanche. Il a appelé au « calme » après être sorti indemne d’une « tentative d’assassinat ratée » dans la nuit de samedi à dimanche au moyen d’un « drone piégé » qui a visé sa résidence à Bagdad, une nouvelle escalade dans la crise que traverse l’Irak.

Les Etats-Unis ont aussitôt condamné un « acte apparent de terrorisme » contre « le cœur de l’Etat irakien ».

Au moment de la création des coalitions

Cette attaque est la première à viser la résidence de M. Kazimi, au pouvoir depuis mai 2020. Elle survient au moment où les partis mènent des tractations en vue de former des coalitions parlementaires sur la base des résultats préliminaires du scrutin du 10 octobre.

L’Alliance de la conquête, vitrine politique du Hachd al-Chaabi, une influente coalition d’anciens paramilitaires pro-Iran, a vu son nombre de sièges fondre à l’issue du vote et dénonce une « fraude » électorale. Certains partisans du Hachd accusent M. Kazimi d’être « complice » de cette « escroquerie ».

L’attaque contre la résidence de M. Kazimi, située dans la Zone verte, n’a pas été revendiquée dans l’immédiat. Selon une source sécuritaire, « deux gardes du corps ont été blessés », sans que l’on connaisse la gravité de leurs blessures.

Un drone piégé

Sur Twitter, Moustafa al-Kazimi a appelé au « calme et à la retenue de la part de tous pour le bien de l’Irak ».

« Ma résidence a été la cible d’une agression lâche. Dieu soit loué, je vais bien, ainsi que ceux qui travaillent avec moi », a-t-il ensuite déclaré dans une courte vidéo où on le voit assis à un bureau, vêtu d’une chemise blanche. « Les lâches missiles et drones ne construisent pas les nations ».

Selon son bureau, cette « tentative d’assassinat ratée » a été perpétrée au moyen d’« un drone piégé ».

Les Etats-Unis condamnent « l’acte apparent de terrorisme »

Deux sources sécuritaires ont, elles, affirmé qu’une « roquette » s’était abattue sur la maison de Moustafa al-Kazimi dans la Zone verte, périmètre ultra-protégé situé en plein coeur de la capitale irakienne qui abrite l’ambassade américaine et des bâtiments gouvernementaux.

Sur des photos distribuées par son bureau, on pouvait voir des dégâts matériels : une porte en bois gisait, des gravats parsemaient le sol et des escaliers extérieurs étaient endommagés.

« Nous sommes soulagés d’apprendre que le Premier ministre est indemne. Cet acte apparent de terrorisme, que nous condamnons fortement, visait le coeur de l’Etat irakien », a affirmé à Washington le porte-parole du département d’Etat Ned Price.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 7 novembre 2021, 8:59

    <au moyen d'un drone piégé> ; <une roquette s'était abattue>... Méthode d'attaque (de <résistance> pardon) "habituelle" des milices chiites "pro-mollahs" ; milices qui (en plus d'avoir été formées et entraînées) sont gracieusement et régulièrement (ré)approvisionnées par les pasdaran iraniens.

Sur le même sujet

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs