Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Felice Mazzu et «l’amour» des fans de l’Union et de Charleroi: «Deux publics qui amènent beaucoup de fraîcheur»

L’entraîneur unioniste a été acclamé par les deux camps à l’issue de la victoire de son équipe contre le club carolo.

Temps de lecture: 2 min

Encore une fois, le parc Duden a vécu une très belle soirée samedi à l’occasion du match entre l’Union Saint-Gilloise et le Sporting de Charleroi (4-0). Sur le terrain, évidemment, mais aussi dans les tribunes, avec une ambiance chaude mais auss très familiale. Felice Mazzu, coach de l’USG et ancien mentor des Zèbres, a été acclamé par les deux camps à l’issue du match. « Ça me touche évidemment énormément. Il y a toujours ce respect mutuel avec le public », a-t-il expliqué au micro de la RTBF. « Ils m’ont donné beaucoup de chaleur. Ne pas m’oublier et m’acclamer comme ils l’ont fait ça fait évidemment énormément plaisir. C’est un public chaleureux, festif comme celui de l’Union. Retrouver deux publics comme ceux-là, qui viennent au stade pour faire la fête, cela apporte beaucoup de fraîcheur. »

Du banc de touche, Felice Mazzu n’a pu qu’apprécier la prestation de ses hommes, qui ont conforté leur place de leader au classement grâce à ce large succès. « L’Union était fantastique dans la mentalité, dans l’envie de gagner ce match, solide défensivement et très efficace devant. Cette mentalité de vouloir le faire ensemble, c’est ce qui nous permettra d’avancer. On rigole souvent de cet amour que j’évoque, mais c’est ça qui sera la clé d’une certaine continuité. »

La question est désormais de savoir jusqu’où l’Union Saint-Gilloise peut encore aller, pour prouver que tout cela n’est pas dû à l’euphorie ambiante au sein du club depuis la saison passée. « Dire que tout cela découle de l’euphorie présente dans ce club depuis un an, ce serait un peu manquer de respect à mon groupe. On a mis en place une énergie positive qui nous a permis de monter en D1A. Aujourd’hui, on est dans quelque chose de différent. Il y a la grosse envie, le plan de jeu que les joueurs respectent et la confiance qu’ils accordent à celui-ci. Tout ce que je crains qu’on manque d’humilité. Je veux voir une équipe qui ne change pas par rapport à toute la publicité qui est faite autour d’elle. Si on arrive à gérer tout ça, alors on va continuer à être bon. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Charleroi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir