Accueil Sports Football Football à l'étranger France

Ligue 1: Marseille bute sur Metz (0-0) et laisse filer le podium

Les Olympiens n’ont jamais réussi à trouver le chemin des filets contre les Messins.

Temps de lecture: 2 min

Malgré plus d’une demi-heure en supériorité numérique, l’Olympique de Marseille a buté sur Metz (0-0) et reste au pied du podium, dimanche en Ligue 1.

L’OM a poussé jusqu’au bout des neuf minutes d’arrêts de jeu sous les encouragements du stade Vélodrome, mais cela n’a pas suffi. En se réveillant trop tard après l’exclusion de Jemerson (56e), les Marseillais ont manqué l’occasion de prendre provisoirement la deuxième place du classement...

Le résultat a de quoi décevoir les hommes de Jorge Sampaoli (4es, 23 pts), même si Metz, 19e avec 8 points, a lui aussi manqué de nombreuses occasions de créer la surprise.

Car pendant 60 minutes avant le carton rouge, Farid Boulaya et Ibrahima Niane ont souvent mieux combiné que Dimitri Payet et Arkadiusz Milik, créant le danger à chaque incursion, ou presque.

L’OM a été transpercé sur sa droite par les débordements incessants de Thomas Delaine: l’arrière latéral a eu la malchance de frapper sur les deux montants (7e, 34e), deux tirs sur lesquels Steve Mandanda n’était pas.

Le gardien français a eu chaud, pour ses retrouvailles avec la pelouse: titularisé pour la première fois depuis le 28 août, l’international de 36 ans a finalement réussi à garder sa cage inviolée, en se montrant décisif devant Fabien Centonze (64e). Un message envoyé à son entraîneur Jorge Sampaoli, qui lui préfère depuis deux mois l’Espagnol Pau Lopez ?

Le technicien argentin, suspendu dimanche, aura moins de choses à reprocher à son gardien qu’à ses créateurs de jeu, amorphes et sans inspiration jusqu’au dernier quart d’heure. Si Payet a heurté la barre (22e), Mattéo Guendouzi n’a que rarement réussi à placer les joueurs offensifs dans de bonnes conditions, en l’absence de son compère du milieu Boubacar Kamara, suspendu.

L’OM aurait d’ailleurs pu sombrer au tableau d’affichage si Boubakar Kouyaté, en position de hors jeu, ne s’était pas retrouvé sur la trajectoire d’un but messin finalement logiquement annulé par l’assistance vidéo (21e), ou si Opa Nguette n’avait pas négocié aussi mal de nombreuses contre-attaques.

Moins de 72h après leur nul (2-2) en Ligue Europa contre la Lazio Rome, un délai raccourci très critiqué par le président Pablo Longoria avant la rencontre, les Marseillais ont manqué de jus.

Luis Henrique a buté sur Alexandre Oukidja (48e), gardien messin décisif pour se détendre sur une tête de Milik (80e) et une frappe de Konrad De la Fuente (87e), dans une fin de match haletante... Mais frustrante.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir