Accueil Société

Père Benoît, le brassage de l’action sociale et environnementale

La fondation Cyrys, liée à l’abbaye de Leffe, œuvre pour une transition écologique et sociale au travers de partenariats dans la région dinantaise. Et planche sur un projet de recherche autour du bien commun.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

Le “bottom up” est un de nos modes d’action principaux. Un autre mot qu’on utilise beaucoup chez nous, c’est “capacitation”  ». Ces paroles ne sortent pas de la bouche d’un jeune entrepreneur mais de celle du Père Benoît, père abbé de Leffe depuis 2013. « Mais attention, ici on n’est pas dans une start-up », clarifie-t-il aussitôt.

Au pied des carrières, là où s’élonge la Meuse, se dresse l’Abbaye de Leffe, huit fois centenaire. A quelques pas des vieilles pierres, la fondation d’utilité publique Cyrys y a été fondée en 2017 avec l’objectif de contribuer à la résilience de la région, en œuvrant pour une « transition d’écologie humaine ». « Il s’agit de donner au territoire une résilience sur le plan socio-environnemental pour affronter les crises. Je ne parle même plus des crises qui viennent », précise le chanoine prémontré. « Elles sont là ! »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Legarou Marcel, dimanche 7 novembre 2021, 18:30

    C’est ce quis’appelle brasser large et principalement du vent

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs