Accueil Économie

Fedex: le plus gros employeur part… mais reste

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans le genre guillotine, la nouvelle avait tranché bien des certitudes : le 19 janvier dernier, Fedex, le plus gros employeur sur le tarmac liégeois, client historique depuis mars 1998 de TNT (repris en 2018 par Fedex) qui en avait fait son hub européen, annonçait sa volonté de recentrer ses activités vers son hub européen de Paris (Charles De Gaule, installation historique de Fedex en Europe), de licencier 671 travailleurs et de changer radicalement les conditions de travail de 861 autres. En juillet, après négociations et déclenchement de la procédure loi Renault, la facture sociale était réduite à 157 licenciements et 376 restrictions de contrat. L’objectif fixé : fin mars 2022, la flotte d’avions pour les opérations de Fedex à Liège sera réduite d’une vingtaine d’unités et Paris sera le principal hub des avions intercontinentaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs