Accueil Le direct Le direct économie

La société wallonne Revatis montera un laboratoire de cellules souches en Arabie saoudite

Revatis, une spin-off de l'ULiège basée à Marche-en-Famenne, a signé, dimanche, un "memorandum of understanding" avec des investisseurs familiaux saoudiens afin de monter, en Arabie saoudite, un laboratoire "clé sur porte" de production de cellules souches destinées aux chevaux et aux chameaux.
Temps de lecture: 1 min

L'accord a été signé dans le cadre de la semaine Wallonie-Bruxelles à l'Exposition universelle de Dubaï, en présence notamment du ministre-président wallon Elio Di Rupo et du CEO de Revatis, Didier Serteyn.

La société wallonne est l'une des rares au monde à avoir développé une technique brevetée de production de cellules souches permettant la régénération de différents organes, en médecine vétérinaire dans un premier temps. Elle est notamment utilisée pour soigner les tendinites et l'arthrose des chevaux mais également des chameaux, ce qui intéresse au plus haut point les Saoudiens.

"Le but de cette joint-venture, au sein de laquelle Revatis conservera au moins 20% du capital, c'est de fournir aux investisseurs saoudiens un laboratoire 'clé sur porte' qui leur permettra de produire ces cellules souches chez eux", a expliqué Didier Serteyn.

Ce laboratoire - le premier du genre hors de la Belgique pour Revatis - devrait être prêt à fonctionner d'ici 6 mois. Le coût d'une telle unité de production 'clé sur porte' est estimé à quelque 600.000 euros.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs