Accueil Opinions Chroniques

La City sait se montrer clémente avec les ultra-riches, même les plus immoraux

Jes Staley, patron démissionnaire de la Barclay, et Guy Hands, ancien trader chez Goldman Sachs, sont tombés de leur piédestal. Mais ils ne sont pas abattus pour autant, car la City sait se montrer clémente avec les ultra-riches, même les plus immoraux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La chute de Jes Staley et de Guy Hands pourrait être l’histoire de deux financiers hors pair ; la défaite d’experts en montages financiers sans pareil ; l’échec de deux grandes figures de la City. Mais, au-delà de la personnalité de ces fonceurs impétueux, brutaux et mégalomanes, leur déchéance met en lumière les dérives d’une singulière actualité des seigneurs de l’argent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs