Accueil Économie Entreprises

Energie: «Les Wallons veulent continuer à bâtir l’éolien offshore»

Actionnaire incontournable au sein de Fluxys et d’Elia, la Socofe se positionne dans l’extension à venir des parcs éoliens en mer du Nord. Et Jean-Marie Bréban, qui la dirige depuis un peu plus d’un an, dit activer ses réseaux pour s’assurer que les acteurs de l’énergie wallons puissent jouer leur rôle dans la transition.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Issu du secteur bancaire (il a notamment travaillé pendant 22 ans chez Belfius), Jean-Marie Bréban dirige la Socofe depuis un peu plus d’an. La Soco-quoi ? Bien que peu connue du grand public, la Socofe est un acteur économique majeur en Wallonie : c’est elle qui détient, pour le compte des acteurs publics locaux, des participations de l’ordre de 13 % dans Elia (réseau d’électricité) et de 22 % dans Fluxys (réseau gazier). Partie prenante dans la moitié de la capacité éolienne installée en mer du Nord, elle entend activer ses leviers pour positionner la Wallonie sur la carte de la transition énergétique.

Le gouvernement fédéral a récemment annoncé sa volonté de tripler la capacité de production des parcs d’éoliens offshore, pour la porter à 5,8 GW. Comptez-vous y participer ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs